from hope to enjoy
breast cancer awareness month

Dr Laurent Pellet Spécialiste en chirurgie plastique

Interview du Dr Laurent Pellet sur Radio Lac au sujet de la Fondation Beautiful ABC et sur la reconstruction mammaire.

Ecouter les interviews

Concert Kimka - fêter l'été et la musique

Kimka, vous convie dimanche 16 juin dès 15h30 afin de fêter l’été et la musique

Pour plus d'infos cliquer ici

Soutenez-nous: Les verres BABC

 

verre babcSoutenez notre association avec le verre BABC de l'amitié
Consultez nos prix d'achat


Soutenez Muriel ainsi que l'Association Beautiful ABC

Muriel est inspirée par la force et l’énergie positive dont son amie Fanny Leeb déborde durant sa lutte contre le cancer du sein...

Lire la suite...

Une illustration

in Le sein

Une illustration Se faisant des soucis, Els veut consulter un médecin parce que plusieurs personnes…

Types de cancer

in Le sein

Les types de cancer   Pour qu’une cellule canalaire du sein se transforme en cellule…

Tumeurs Malignes

in Le sein

Tumeurs malignes Epidémiologie Dépistage Diagnostic Les types de cancer Staging et pronostic Traitements adjuvants Suivi…

Tumeurs Bénignes

in Le sein

Tumeurs bénignes Les tumeurs bénignes sont des tuméfactions locales au niveau de la poitrine. Elles…

Événements Beautiful ABC

Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
31

Les types de cancer

 

Pour qu’une cellule canalaire du sein se transforme en cellule cancéreuse , de nombreuses étapes sont nécessaires. Tout d’abord, la cellule canalaire doit changer son comportement habituel et commencer à se diviser rapidement, mais elle doit aussi survivre. La majorité des cellules qui se transforment à un rythme élevé sont interrompues par une mort cellulaire programmée, appelée apoptose. Cette mort cellulaire programmée ne se produit cependant pas pour les cellules cancéreuses.

Sans apoptose, la cellule est alors hors contrôle, elle se divise rapidement et commence à se multiplier. Le canal entier se remplit progressivement de cellules malignes et la lumière de ce dernier disparaît. Tant que les cellules cancéreuses ne traversent pas la paroi du canal (ou membrane basale), nous parlons de « carcinome in situ ».

Il s’agit d’une tumeur non-invasive ayant un bon pronostic. Le respect de la membrane basale par les cellules cancéreuse est crucial. Les vaisseaux sanguins et lymphatiques se trouvent dans le tissu conjonctif autour des canaux glandulaires. Ainsi, tant que les cellules ne dépassent pas la paroi du canal (la membrane basale), elles ne peuvent pas se propager à d’autres organes. De ce fait, l’ablation complète d’un carcinome in situ garantit une guérison totale.

La plupart des cancers du sein non-invasifs sont associés à un risque accru de développer une composante invasive. Il est donc impératif que ces cancers non-invasifs soient détectés précocement et traités de façon adéquate.

Dès que les cellules cancéreuses migrent à travers la membrane basale, on parle de tumeur invasive. Les cellules malignes peuvent alors atteindre la circulation sanguine et les vaisseaux lymphatiques. Elles vont former une masse à l'extérieur des canaux qui modifiera l’architecture normale du tissu conjonctif. Lors de l'examen de la poitrine, on pourra ainsi palper une masse dure et immobile. Il faut noter qu’une tumeur maligne n’est généralement pas douloureuse.

Les cellules tumorales peuvent dès lors migrer à travers les vaisseaux lymphatiques vers les ganglions lymphatiques de l'aisselle ou ceux d'autres zones autour de la poitrine. chez les patientes atteintes d’une tumeur invasive, le ganglion sentinelle ou la partie inférieure des ganglions lymphatiques axillaires sont donc prélevés lors de l’intervention chirurgicale et examinés à la recherche de métastases.

Cancer mammaire non-invasif

Le carcinome canalaire in-situ (CCIS) et le carcinome lobulaire in-situ (CLIS) sont des cancers mammaires non-invasifs. Ils sont caractérisés par une prolifération de cellules malignes dans la glande mammaire et les canaux, sans atteinte de la membrane basale.

Le CCIS est souvent diagnostiqué par la présence de micro-calcifications à la mammographie. Il est précurseur d’un carcinome invasif et devrait donc toujours être retiré dans sa totalité. Il existe différents degrés d’agressivité qui dépendent de :

  • La présence de nécrose
  • Le grade de différentiation cellulaire
  • La taille de la tumeur
  • La présence de micro-calcifications

Le CLIS n’est généralement pas palpable ni visible à la mammographie. Il est souvent découvert fortuitement  dans du tissu excisé pour une raison autre. Le CLIS est généralement présent à plusieurs endroits du même sein ou même des deux seins. En présence d’un CLIS, le risque de développer un cancer invasif est d'environ 37%.

Cancer mammaire invasif

Les cellules des cancers invasifs ont la capacité d’envahir les tissus environnants et peuvent causer des métastases à distance dans les ganglions lymphatiques ou dans d’autres organes. Les types les plus fréquents sont :

    • Le carcinome canalaire invasif (CCI) (±75%) : cette tumeur se présente généralement comme une masse indurée du sein et elle est fréquemment entourée par un CCIS.
    • Le carcinome lobulaire invasif (CLI) (±5-10%) se présente souvent comme un épaississement mal défini du sein parfois difficile à détecter, la mammographie et l'échographie ne pouvant pas toujours clairement mettre en évidence cette tumeur. Chez 90% des patients atteints d’un CLI, un CLIS est  également retrouvé dans la région. Le CLI est quasiment toujours fortement hormono-sensible et présente un risque conséquent de se développer dans les deux seins.
    • Les types de cancers du sein invasifs moins fréquents comprennent : le carcinome médullaire, le carcinome mucineux ou colloïde et le carcinome papillaire.

canal normal

carcinom in situ

tumeur invasive

Figure: représentation schématique d'un canal galactophore normal, d’un carcinome in situ et d’un carcinome invasif : lumière du canal (1), cellules canalaires (2), cellules musculaires lisses (3), membrane basale (4).

La maladie de Paget du sein est une affection maligne qui peut avoir l'apparence d’un eczéma du mamelon, avec des modifications de la peau du mamelon et parfois de la peau du sein. Vu l’aspect inoffensif de cette affection et de sa limitation à un aspect de surface, il est parfois négligé, bien qu’il puisse être un indicateur d'une pathologie cancéreuse sous-jacente.

Figure: Maladie de Paget du sein

© 2017 Beautiful After Breast Cancer Foundation, Swiss

Please publish modules in offcanvas position.